THT-Vs

Pour une ligne Chamoson – Chippis enfouie

En HVDC 525 kV

Solution HVDC

Le courant continu

Pas d’induction magnétique.
Beaucoup moins de perte électrique.
Seulement 2 câbles.

Disposition du câblage HVDC

Vue en coupe des 2 câbles souterrain.

Une distance de 1m entre les câbles et un enfouissement de 1,4m.
Les câbles sont chacun dans un tube.

Distribution de la température

Simulation numérique de la répartition des temérature HVDC
Le câble ne dépasse pas les 70°C, même en été.

Distribution de champ magnétique

Induction magnétique au niveau du sol.

Ce champ magnétique continu est inoffensif pour l’homme et la nature.

Stations de conversion

Le courant alternatif du réseau doit être transformés en courant continu pour le transport.

Une station de conversion doit être installée à chaque extrémité.

Actuellement, il faut compter 350 millions pour 2 stations

Economie HVDC vs Aérien

Coûts d’investissement plus pertes électriques en fonction de la distance pour une puissance de 2GW

Durée : 40 ans
Prix de l’électricité : 10 ct/Kwh

Prédiction pour le pylône 162

Beff sous le pylone 162

Téléphérique Chalais – Vercorin

Swissgrid ne satisfait pas l’ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI)

Prédiction de l'induction magnétique entre les pylônes

Pourquoi en reparler ?

Bien que la ligne aérienne soit en cours de construction, et que le Tribunal Fédéral ait rendu un avis définitif pour le projet aérien, des nouveaux éléments sont apparus.

Le Dr. Jacques Antille (physicien) a, de sa propre initiative, repris les propositions de Swissgrid et le rapport de SCHNYDER INGENIEURE VS AG pour l’enfouissement de la ligne. Il a vérifié les calculs ayant servi de base au TF pour rendre sa décision.

L’étude déposée en 2016 par l’État du Valais sur les synergies possibles entre la 3e correction du Rhône et un enfouissement de la ligne avait motivé la décision du Tribunal fédéral de renoncer définitivement à la solution enterrée de la ligne (Tribunal fédéral, Arrêt du 1er septembre 2017) , car elle concluait que son coût était 10 fois supérieur à une ligne aérienne et qu’elle était incompatible avec l’usage des berges aux fins de loisirs-détente, en raison des ondes électromagnétiques. L’analyse du Dr. Jacques Antille montre que les calculs réalisés par Schnyder AG sont erronés, mais qu’en plus une variante optimisée est tout à fait possible, sans que cela coûte 10 fois plus cher.

.

L’avenir du transport longue distance de l’énergie électrique passe par le courant continu (HVDC).
Le physicien sierrois en collaboration avec Nexans (une entreprise fournissant des câbles HVDC) à produit une étude complète de la faisabilité et des coûts d’une telle installation.
Le paysage de la production d’énergie a changé. Les cellules photovoltaïques produisent directement du courant continu (DC), les éoliennes passent par une étape en DC. Les technologies d’électronique de puissance rendent aujourd’hui possible le transport efficace de l’électricité sous forme de courant continu à haute tension (HVDC).

Cette solution a des avantages indéniables sur le paysage, la faune, la flore, la santé des Valaisans et l’économie valaisanne. Le courant continu ne produit pas de champs magnétiques variables néfastes pour la santé humaine et de la nature.

La construction elle-même de la ligne enfouie est en mains suisses.

Il nous appartient maintenant à tous de nous mobiliser pour que ce projet d’enterrement se réalise pour les générations futures.

ABRAHAM LINCOLN

« Vous ne pouvez échapper à la responsabilité de demain en vous dérobant à celle d’aujourd’hui »

En deux mots

Un groupe de quelque personnes a été réuni sous l’impulsion de Pierre Hervé Tavelli.
Ce groupe se propose de porter à la connaissance du public les travaux du Dr. Jacques Antille physicien spécialisé dans les modélisations numériques des champs magnétiques.

Son travail démontre la faisabilité d’une ligne enfouie peu onéreuse à la construction et nettement plus économique à l’exploitation, car minimisant fortement les pertes électriques. Voir les documents

Le groupe a fait valider les calculs du Dr. Jacques Antille par un société externe compétente (KAN NAK S.A.). Voir le document

Nous avons par la suite imaginé où faire passé cette ligne et pour quel coût . voir la page